mardi 13 avril 2010

Serge LOFO BONGELI

Lors de son passage à Kisangani dans le cadre de Vodacom Super Ligue, nous avons contacté le capitaine de l'AS V. CLUB, Serge LOFO afin qu'il nous livre ses impressions en tant que natif de Kisangani.



Boyomafoot: Bonjour Serge
Serge LOFO: Bonjour Boyomafoot

Boyomafoof: Pouvez-vous vous présenter à nos Internautes
Serge LOFO: Je me nomme Serge LOFO BONGELI, suis né à Kinshasa le 24 avril 1980, je mesure 1,80 m, je pèse 87 Kgs, je suis sociétaire de l'AS V. CLUB et je porte le dossard n°14, je suis de la nationalité congolaise, quand bien même je suis né à Kinshasa mais suis originaire de Kisangani.

Boyomafoot: A ce titre que nous voulons que vous nous parliez de votre parcours en tant que footballeur
Serge LOFO: J'ai commencé dès le bas âge, à jouer comme tout le jeune amoureux de ballon rond, formellement, j'ai commencé à l'AS Paulino (1997-2000), V. Club Mokanda (2000-2001), TP MAZEMBE (2001-2005), AS Aviaçao d'Angola (2005-2006), Sagrada Esperançia d'Angola (2007-2008), AS V. CLUB (2008-2009) et au début de cette année nous étions en stage en Allemagne.

Boyomafoot: Effectivement, on vous a vu en stage à Rot Weiss Ahlen en Boundesliga2, comment fait-il que vous regagniez le pays, ça n'a pas marché
Serge LOFO: Certainement, ça n'a pas marché. Ce n'était pas la façon dont on s'attendait, après notre stage au Cameroun, dès le retour au pays, il y a eu de contact pour que nous partions en Allemagne, arrivée en Allemagne, on s'est donné le meilleur malgré le climat [Hiver] mais, aussi le club en question, Rot Weiss Ahlen avait de sérieux problème, le club était en voie d'être reléguer en division inférieure c'est-à-dire 3ème division, tout cela n'a pas permis qu'il y ait une issu escompté, c'est ainsi que nous avons jugé bon de retourner au pays.

Boyomafoot: Autrement dit, nous pouvons espérer de voir Serge LOFO à la deuxième édition du CHAN l'année prochaine au Soudan
Serge LOFO: C'est pas moi qui sélectionne les joueurs de l'équipe nationale, de toute façon comme je suis encore au pays, si le coach porte son choix à mon égard, je dois accomplir mon souhait, de satisfaire tout le peuple Congolais comme nous avons fait l'édition passée.




Boyomafoot: Dès votre retour au pays, vous êtiez absent lors du match contre Panthère à Kinshasa et même celui de l'AS NIKA ici à Kisangani, pourquoi
Serge LOFO: Comme tu sais, nous étions absent au sein de notre chère équipe pendant quelques mois, à notre arrivée, nous avons pris un peu du temps afin de voire comment les amis évoluent afin de bien intégré le groupe.

Boyomafoot: On a vu cet apport lors du match qui a opposé TS MALEKESA à l'AS V. CLUB, quel est ton secret
Serge LOFO: Je suis très discipliné, je fais toujours ce que mes entraîneurs me recommandent, je ne prend pas de l'alcool ni la cigarette et j'ai toujours l'envie de faire un plus de ce que j'ai l'habitude de faire. C'est ça mon secret.

Boyomafoot: A Kisangani, vous avez observé le deux grands clubs de la place, quelles sont vos impressions sur le football Boyomais
Serge LOFO: Tu sais, en quittant Kinshasa pour Kisangani, on avait l'ambition de remporter les 6 points, faire une promenade de la santé mais sur terrain, nous avons trouvé les athlètes qui, étaient là non seulement pour défendre leur club mais aussi l'honneur de la Province Orientale. Cela justifie que les jeunes footballeurs de Kisangani commence à prendre maintenant au sérieux leur carrière footballistique.

Boyomafoot: Il semblerait que vous étiez agressé lors du match contre TS MALEKESA
Serge LOFO: Nous avons déplorer ce qui était arrivé ce dimanche dernier, que mes fans en particulier et ceux de V. CLUB en général aient leur apaisement, je n'étais pas agressé, je suis bien portant.

Boyomafoot: Quel est votre meilleur souvenir
Serge LOFO: J'ai tant de souvenir dans ma vie de footballeur mais celui qui restera indélébile dans ma vie est d'avoir remporter la première édition du CHAN en tant que capitaine de l'équipe nationale. C'est le plus beau souvenir que je n'oublierai jamais de ma vie.




Boyomafoot: Vous êtes maintenant une star de renommer international et quel conseil donnez-vous à tous les jeunes qui aspirent devenir une jour comme vous
Serge LOFO: Comme je l'ai dit tantôt, il n'y a pas de magie ou miracle pour réussir dans le sport en général et en football en particulier, pour devenir une grande star, il n'y a que le travail et la discipline qui leur permettrons à bien évoluer nous les autres.

Boyomafoot: Avez-vous aussi de mauvais souvenir
Serge LOFO: Au fait, j'ai plus de bon que de mauvais souvenir mais ce qui ne m'arrange pas souvent est le fait que nos supporters quand ils viennent au stade, ils attendent pas à une autre chose que la victoire, or, ils oublient qu'il y a toujours la probabilité de gagner, de faire un nul tout comme de perdre un match.

Boyomafoot: Vous avez visité notre blog, avez-vous des remarques à nous suggérer
Serge LOFO: Vraiment, c'est bon, c'est une initiative que je t'encourage car même en déhors du pays, nous avons les informations de football de Kisangani sur le net mais si je peux formuler quelques suggestions, il serait mieux que dans les jours avenirs, vous deveniez un site web tel que http://www.boyomafoot.cd et en fin, d'insérer les extraits vidéos de moment fort d'un match comme ça se fait ailleurs.

Boyomafoot:Merci de votre disponibilité, bonne chance et bon retour à Kinshasa
Serge LOFO: C'est à moi de te remercier Aubin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire